Guitare classique n°65

Pour le numéro 65 du magazine Guitare classique, j’ai écrit un papier sur les rapports entre Hector Berlioz et la guitare.
Voici l’introduction de cet article qui j’espère, vous donnera envie de lire la suite !

Berlioz, le guitariste (1803 – 1869) Le plus influent des compositeurs français, virtuose de l’orchestre, théoricien de l’instrumentation, concepteur de symphonies révolutionnaires, d’opéras aux larges proportions et d’oeuvres vocales monumentales, pratiquait et chérissait l’instrument de l’intimité, la guitare. Il affirme d’ailleurs, dans son Grand traité d’instrumentation et d’orchestration modernes, que « la guitare est un petit orchestre ». Ultime compliment pour notre instrument, venant de celui qui a poussé l’art orchestral à un niveau jamais atteint jusqu’alors. Mais quel rôle la guitare a-t-elle joué dans la vie de Berlioz ? Instrument de jeunesse, à la fois témoin et acteur des premiers émois musicaux ? Ou instrument fondateur avec une réelle influence sur son travail ? Berlioz cultive-t-il à l’égard de la guitare une tendre nostalgie ou une véritable passion ? En parcourant ses oeuvres musicales, littéraires et sa bi(bli)ographie, nous avons essayé de trouver quelques pistes afin d’y voir plus clair.

Pour illustrer ce papier, nous avons enregistré en compagnie d’Élise Chauvin une romance, avec un accompagnement de guitare composé par un jeune Berlioz de 17 ans.

Share

Reply